30 OCTOBRE 2006

Voilà, moi aussi je me décide à créer un blog sur notre histoire, aussi parce que ma famille est loin et qu’il faut bien vivre à son époque, avant on écrivait son journal intime, maintenant on créé son espace virtuel…   

Ainsi donc Jo et moi on va devenir parents, notre crevette a 12 sa + 1 aujourd’hui, mesure environ 51.7 mm et va trés bien. Plus tard ça pourra peut être amuser notre enfant de lire son histoire… 

  On aimerait bien une fille, on voudrait l’appeler Agnélina, un prénom imaginé d’aprés celui de la grand-mère de Jonathan, Aniéla. C’est la branche originaire de
la Pologne du côté de sa maman, Maïté. De mon côté, j’ai une grand-mère, la maman de mon père Bernard, qui j’espère pourra connaitre son arrière petit enfant avant de prendre congé de cette terre car elle l’aura bien bien mérité, elle s’appelle Hélène et elle vit toujours à 83 ans à Chateaurenard, en Provence là où je suis née.   

Ma mère, Christiane a pour moitié ses origines du nord de
la France, une ville, Peronne, d’une part par son papa Edgard que je n’ai pas eu le bonheur de connaître (ma mère a perdu son papa lorsqu’elle avait 9 ans et sa maman a ses 20 ans ; quand je suis née et elle m’a toujours raconté que je lui ai sauvé la vie (je t’aime maman !)) et pour seconde moitié l’Ile de
La Réunion (ma mère est une belle métisse, moi qui suis blonde aux yeux bleus !), sa maman s’appelait France et je ne l’ai pas connu non plus, enfin si mais j’étais bébé… elle m’a souvent manqué cette femme, j’aurais aimé lui demander le pourquoi de certaines choses que je ne comprenais pas, lui confier mes tristesses, mes joies… aussi si j’ai une fille je voudrais lui emprunté son prénom : Agnélina France 
  

Si c’est un garçon, (ça fait 2 nuits que je rêve que j’ai un fils) mais s’il lit cela plus tard, qu’il ne pense pas que je regrette son arrivée parce que j’ai commençé mon histoire en disant que j’ai une préférence pour une fille !! J’ai un prénom qui revient mais pas définitif, c’est Mahé : en hébreu ça signifit don de Dieu, et c’est aussi le nom de l’ile principale des Seychelles… pour qu’il ai l’envie des voyages !! Concernant les grands pères, celui de Jonathan est parti alors qu’il était petit, Waslov, le mien de grand père celui que j’ai connu était le papa de mon père, Bernard,  le mari d’Hélène, Justin : il fait parti de la plupart de mes souvenirs d’enfance, mes meilleurs souvenirs d’enfant, les noëls, avec les fabuleuses crèches qu’il construisaient, la pêche à la truite qu’on écaillait et qu’on faisait griller, les parties de pétanques sur son terrain bien sablé et ratissé éclairé avec son beau lampadaire, les chiffres et les lettres à la télévision, ses chiens successifs qui se sont tous appelé Sultan (!), les poissons rouges, les tétards dans le bassin… Aussi si j’ai un fils, je voudrais rajouter son empreinte ; Quand j’en ai parlé à Jonathan il voudrait rajouter Marc, le nom de son père, l’homme qui l’a élevé : Mahé Marc Justin. 

   … 

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»